Rôles et effets potentiels de sponsors de l'écrit dans des organismes communautaires jeunesse

Translated title of the contribution: Potential roles and effects of sponsors of literacy in community-based organisations for young people

Virginie Theriault

Research output: Contribution to conferencePaper

Abstract

Au début des années 2000, Bélisle (2004) indiquait que l’écrit était omniprésent dans des organismes communautaires fréquentés par de jeunes adultes en situation de précarité au Québec. La présente communication vise à expliquer d’où proviennent les textes présents dans les organismes communautaires ainsi que leurs effets potentiels sur les participants, plus particulièrement sur leurs interactions, leurs relations et leurs apprentissages au sein de ceux-ci. Cette communication s’inscrit dans le courant des New Literacy Studies (Barton & Hamilton, 1998), qui considère l’écrit comme une pratique sociale et non comme un simple ensemble de compétences individuelles pour lire et écrire. Elle utilise aussi le concept de sponsors de l’écrit (sponsors of literacy) (Brandt & Clinton, 2002), où un « sponsor » se définit comme toute personne, organisation ou établissement responsable d’une demande d’écrit (literacy demand), c’est-à-dire un texte nécessitant d’être interprété et traité (p. ex. remplir un formulaire). Les données utilisées sont tirées d’une étude menée de 2012 à 2015 dans deux organismes communautaires québécois, dont les pseudonymes sont « Le Bercail » et « L’Envol », fréquentés par de jeunes adultes (de 16 à 30 ans) en situation de précarité. Cette étude avait pour but de comprendre les relations entre les pratiques de l’écrit présentes dans ces organismes communautaires et les pratiques de l’écrit des jeunes adultes les fréquentant. L’approche méthodologique sectionnée est ethnographique et participative. Au total, 21 entrevues de recherche ont été menées auprès de jeunes adultes (n=14) et d’intervenantes et d’intervenants jeunesse (n=7) en plus de 122 heures d’observation participante. Des ateliers participatifs ont été organisés avec les deux mêmes organismes afin de mobiliser les participants pour l’analyse des données. Une analyse de contenu (Gibbs, 2008) a été réalisée à l’aide du logiciel QSR NVivo sur les données collectées. Les résultats indiquent que le personnel intervenant et les jeunes adultes fréquentant Le Bercail et L’Envol devaient faire face à d’abondantes demandes d’écrit (dépliants, affiches, formulaires, lettres officielles, courriels, feuilles d’activités, etc.) faites par de nombreux sponsors de l’écrit. Cinq grandes catégories de sponsors ont émergé des analyses : 1) institutions gouvernementales et parapubliques, 2) autres organismes communautaires, 3) Le Bercail et L’Envol, 4) réseaux sociaux (famille, amis, pairs) et 5) employeurs. Tous ces sponsors communiquaient de manières différentes, utilisant des textes aux registres de langue, genres et formats variés. Le personnel intervenant jouait donc fréquemment le rôle de médiateur de l’écrit, c’est-à-dire de personne qui en aide une ou des autres à se débrouiller avec des textes (Papen & Thériault, 2016). Par ailleurs, les textes présents au Bercail et à L’Envol offraient un portrait plutôt négatif des jeunes adultes, les dépeignant comme étant « à risque » d'éprouver certains problèmes (p. ex. pratiques sexuelles non sécuritaires, intimidation et décrochage scolaire). Les données suggèrent que le personnel intervenant au Bercail et à l’Envol jouait un rôle clé dans l’éducation des jeunes adultes en situation de précarité en ce qui a trait aux textes bureaucratiques et dans le développement de leur esprit critique. RéférencesBélisle, R. (2004). Éducation non formelle et contribution à l'alphabétisme. Ethnologies, 26(1), 165-184. http://www.erudit.org/revue/ethno/2004/v26/n1/013345ar.pdfBrandt, D. and Clinton, K. (2002). Limits of the Local: Expanding Perspectives on Literacy as a Social Practice. Journal of literacy research, 34(3), 337-356. doi: 10.1207/s15548430jlr3403_4Gibbs, G. R. (2008). Analysing qualitative data. London: Sage.Papen, U., & Thériault, V. (2016). Youth workers as literacy mediators: supporting young people's learning about institutional literacy practices. Journal of Adolescent & Adult Literacy. doi: 10.1002/jaal.545
Original languageFrench
Publication statusPublished - 3 May 2017
EventColloque international de l’Équipe de recherche en littératie et inclusion - Saint-Jérôme, Québec, Canada
Duration: 3 May 20175 May 2017

Conference

ConferenceColloque international de l’Équipe de recherche en littératie et inclusion
CountryCanada
CitySaint-Jérôme, Québec
Period3/05/175/05/17

Fingerprint

literacy
community
personnel
youth worker
communication
genre
adolescent
demand
interaction
learning

Keywords

  • Quebec
  • young adults
  • precarious situations

Cite this

Theriault, V. (2017). Rôles et effets potentiels de sponsors de l'écrit dans des organismes communautaires jeunesse. Paper presented at Colloque international de l’Équipe de recherche en littératie et inclusion, Saint-Jérôme, Québec, Canada.
Theriault, Virginie. / Rôles et effets potentiels de sponsors de l'écrit dans des organismes communautaires jeunesse. Paper presented at Colloque international de l’Équipe de recherche en littératie et inclusion, Saint-Jérôme, Québec, Canada.
@conference{915817db2fe746f5839af4fd04750912,
title = "R{\^o}les et effets potentiels de sponsors de l'{\'e}crit dans des organismes communautaires jeunesse",
abstract = "Au d{\'e}but des ann{\'e}es 2000, B{\'e}lisle (2004) indiquait que l’{\'e}crit {\'e}tait omnipr{\'e}sent dans des organismes communautaires fr{\'e}quent{\'e}s par de jeunes adultes en situation de pr{\'e}carit{\'e} au Qu{\'e}bec. La pr{\'e}sente communication vise {\`a} expliquer d’o{\`u} proviennent les textes pr{\'e}sents dans les organismes communautaires ainsi que leurs effets potentiels sur les participants, plus particuli{\`e}rement sur leurs interactions, leurs relations et leurs apprentissages au sein de ceux-ci. Cette communication s’inscrit dans le courant des New Literacy Studies (Barton & Hamilton, 1998), qui consid{\`e}re l’{\'e}crit comme une pratique sociale et non comme un simple ensemble de comp{\'e}tences individuelles pour lire et {\'e}crire. Elle utilise aussi le concept de sponsors de l’{\'e}crit (sponsors of literacy) (Brandt & Clinton, 2002), o{\`u} un « sponsor » se d{\'e}finit comme toute personne, organisation ou {\'e}tablissement responsable d’une demande d’{\'e}crit (literacy demand), c’est-{\`a}-dire un texte n{\'e}cessitant d’{\^e}tre interpr{\'e}t{\'e} et trait{\'e} (p. ex. remplir un formulaire). Les donn{\'e}es utilis{\'e}es sont tir{\'e}es d’une {\'e}tude men{\'e}e de 2012 {\`a} 2015 dans deux organismes communautaires qu{\'e}b{\'e}cois, dont les pseudonymes sont « Le Bercail » et « L’Envol », fr{\'e}quent{\'e}s par de jeunes adultes (de 16 {\`a} 30 ans) en situation de pr{\'e}carit{\'e}. Cette {\'e}tude avait pour but de comprendre les relations entre les pratiques de l’{\'e}crit pr{\'e}sentes dans ces organismes communautaires et les pratiques de l’{\'e}crit des jeunes adultes les fr{\'e}quentant. L’approche m{\'e}thodologique sectionn{\'e}e est ethnographique et participative. Au total, 21 entrevues de recherche ont {\'e}t{\'e} men{\'e}es aupr{\`e}s de jeunes adultes (n=14) et d’intervenantes et d’intervenants jeunesse (n=7) en plus de 122 heures d’observation participante. Des ateliers participatifs ont {\'e}t{\'e} organis{\'e}s avec les deux m{\^e}mes organismes afin de mobiliser les participants pour l’analyse des donn{\'e}es. Une analyse de contenu (Gibbs, 2008) a {\'e}t{\'e} r{\'e}alis{\'e}e {\`a} l’aide du logiciel QSR NVivo sur les donn{\'e}es collect{\'e}es. Les r{\'e}sultats indiquent que le personnel intervenant et les jeunes adultes fr{\'e}quentant Le Bercail et L’Envol devaient faire face {\`a} d’abondantes demandes d’{\'e}crit (d{\'e}pliants, affiches, formulaires, lettres officielles, courriels, feuilles d’activit{\'e}s, etc.) faites par de nombreux sponsors de l’{\'e}crit. Cinq grandes cat{\'e}gories de sponsors ont {\'e}merg{\'e} des analyses : 1) institutions gouvernementales et parapubliques, 2) autres organismes communautaires, 3) Le Bercail et L’Envol, 4) r{\'e}seaux sociaux (famille, amis, pairs) et 5) employeurs. Tous ces sponsors communiquaient de mani{\`e}res diff{\'e}rentes, utilisant des textes aux registres de langue, genres et formats vari{\'e}s. Le personnel intervenant jouait donc fr{\'e}quemment le r{\^o}le de m{\'e}diateur de l’{\'e}crit, c’est-{\`a}-dire de personne qui en aide une ou des autres {\`a} se d{\'e}brouiller avec des textes (Papen & Th{\'e}riault, 2016). Par ailleurs, les textes pr{\'e}sents au Bercail et {\`a} L’Envol offraient un portrait plut{\^o}t n{\'e}gatif des jeunes adultes, les d{\'e}peignant comme {\'e}tant « {\`a} risque » d'{\'e}prouver certains probl{\`e}mes (p. ex. pratiques sexuelles non s{\'e}curitaires, intimidation et d{\'e}crochage scolaire). Les donn{\'e}es sugg{\`e}rent que le personnel intervenant au Bercail et {\`a} l’Envol jouait un r{\^o}le cl{\'e} dans l’{\'e}ducation des jeunes adultes en situation de pr{\'e}carit{\'e} en ce qui a trait aux textes bureaucratiques et dans le d{\'e}veloppement de leur esprit critique. R{\'e}f{\'e}rencesB{\'e}lisle, R. (2004). {\'E}ducation non formelle et contribution {\`a} l'alphab{\'e}tisme. Ethnologies, 26(1), 165-184. http://www.erudit.org/revue/ethno/2004/v26/n1/013345ar.pdfBrandt, D. and Clinton, K. (2002). Limits of the Local: Expanding Perspectives on Literacy as a Social Practice. Journal of literacy research, 34(3), 337-356. doi: 10.1207/s15548430jlr3403_4Gibbs, G. R. (2008). Analysing qualitative data. London: Sage.Papen, U., & Th{\'e}riault, V. (2016). Youth workers as literacy mediators: supporting young people's learning about institutional literacy practices. Journal of Adolescent & Adult Literacy. doi: 10.1002/jaal.545",
keywords = "Quebec, young adults, precarious situations",
author = "Virginie Theriault",
year = "2017",
month = "5",
day = "3",
language = "French",
note = "null ; Conference date: 03-05-2017 Through 05-05-2017",

}

Theriault, V 2017, 'Rôles et effets potentiels de sponsors de l'écrit dans des organismes communautaires jeunesse' Paper presented at Colloque international de l’Équipe de recherche en littératie et inclusion, Saint-Jérôme, Québec, Canada, 3/05/17 - 5/05/17, .

Rôles et effets potentiels de sponsors de l'écrit dans des organismes communautaires jeunesse. / Theriault, Virginie.

2017. Paper presented at Colloque international de l’Équipe de recherche en littératie et inclusion, Saint-Jérôme, Québec, Canada.

Research output: Contribution to conferencePaper

TY - CONF

T1 - Rôles et effets potentiels de sponsors de l'écrit dans des organismes communautaires jeunesse

AU - Theriault, Virginie

PY - 2017/5/3

Y1 - 2017/5/3

N2 - Au début des années 2000, Bélisle (2004) indiquait que l’écrit était omniprésent dans des organismes communautaires fréquentés par de jeunes adultes en situation de précarité au Québec. La présente communication vise à expliquer d’où proviennent les textes présents dans les organismes communautaires ainsi que leurs effets potentiels sur les participants, plus particulièrement sur leurs interactions, leurs relations et leurs apprentissages au sein de ceux-ci. Cette communication s’inscrit dans le courant des New Literacy Studies (Barton & Hamilton, 1998), qui considère l’écrit comme une pratique sociale et non comme un simple ensemble de compétences individuelles pour lire et écrire. Elle utilise aussi le concept de sponsors de l’écrit (sponsors of literacy) (Brandt & Clinton, 2002), où un « sponsor » se définit comme toute personne, organisation ou établissement responsable d’une demande d’écrit (literacy demand), c’est-à-dire un texte nécessitant d’être interprété et traité (p. ex. remplir un formulaire). Les données utilisées sont tirées d’une étude menée de 2012 à 2015 dans deux organismes communautaires québécois, dont les pseudonymes sont « Le Bercail » et « L’Envol », fréquentés par de jeunes adultes (de 16 à 30 ans) en situation de précarité. Cette étude avait pour but de comprendre les relations entre les pratiques de l’écrit présentes dans ces organismes communautaires et les pratiques de l’écrit des jeunes adultes les fréquentant. L’approche méthodologique sectionnée est ethnographique et participative. Au total, 21 entrevues de recherche ont été menées auprès de jeunes adultes (n=14) et d’intervenantes et d’intervenants jeunesse (n=7) en plus de 122 heures d’observation participante. Des ateliers participatifs ont été organisés avec les deux mêmes organismes afin de mobiliser les participants pour l’analyse des données. Une analyse de contenu (Gibbs, 2008) a été réalisée à l’aide du logiciel QSR NVivo sur les données collectées. Les résultats indiquent que le personnel intervenant et les jeunes adultes fréquentant Le Bercail et L’Envol devaient faire face à d’abondantes demandes d’écrit (dépliants, affiches, formulaires, lettres officielles, courriels, feuilles d’activités, etc.) faites par de nombreux sponsors de l’écrit. Cinq grandes catégories de sponsors ont émergé des analyses : 1) institutions gouvernementales et parapubliques, 2) autres organismes communautaires, 3) Le Bercail et L’Envol, 4) réseaux sociaux (famille, amis, pairs) et 5) employeurs. Tous ces sponsors communiquaient de manières différentes, utilisant des textes aux registres de langue, genres et formats variés. Le personnel intervenant jouait donc fréquemment le rôle de médiateur de l’écrit, c’est-à-dire de personne qui en aide une ou des autres à se débrouiller avec des textes (Papen & Thériault, 2016). Par ailleurs, les textes présents au Bercail et à L’Envol offraient un portrait plutôt négatif des jeunes adultes, les dépeignant comme étant « à risque » d'éprouver certains problèmes (p. ex. pratiques sexuelles non sécuritaires, intimidation et décrochage scolaire). Les données suggèrent que le personnel intervenant au Bercail et à l’Envol jouait un rôle clé dans l’éducation des jeunes adultes en situation de précarité en ce qui a trait aux textes bureaucratiques et dans le développement de leur esprit critique. RéférencesBélisle, R. (2004). Éducation non formelle et contribution à l'alphabétisme. Ethnologies, 26(1), 165-184. http://www.erudit.org/revue/ethno/2004/v26/n1/013345ar.pdfBrandt, D. and Clinton, K. (2002). Limits of the Local: Expanding Perspectives on Literacy as a Social Practice. Journal of literacy research, 34(3), 337-356. doi: 10.1207/s15548430jlr3403_4Gibbs, G. R. (2008). Analysing qualitative data. London: Sage.Papen, U., & Thériault, V. (2016). Youth workers as literacy mediators: supporting young people's learning about institutional literacy practices. Journal of Adolescent & Adult Literacy. doi: 10.1002/jaal.545

AB - Au début des années 2000, Bélisle (2004) indiquait que l’écrit était omniprésent dans des organismes communautaires fréquentés par de jeunes adultes en situation de précarité au Québec. La présente communication vise à expliquer d’où proviennent les textes présents dans les organismes communautaires ainsi que leurs effets potentiels sur les participants, plus particulièrement sur leurs interactions, leurs relations et leurs apprentissages au sein de ceux-ci. Cette communication s’inscrit dans le courant des New Literacy Studies (Barton & Hamilton, 1998), qui considère l’écrit comme une pratique sociale et non comme un simple ensemble de compétences individuelles pour lire et écrire. Elle utilise aussi le concept de sponsors de l’écrit (sponsors of literacy) (Brandt & Clinton, 2002), où un « sponsor » se définit comme toute personne, organisation ou établissement responsable d’une demande d’écrit (literacy demand), c’est-à-dire un texte nécessitant d’être interprété et traité (p. ex. remplir un formulaire). Les données utilisées sont tirées d’une étude menée de 2012 à 2015 dans deux organismes communautaires québécois, dont les pseudonymes sont « Le Bercail » et « L’Envol », fréquentés par de jeunes adultes (de 16 à 30 ans) en situation de précarité. Cette étude avait pour but de comprendre les relations entre les pratiques de l’écrit présentes dans ces organismes communautaires et les pratiques de l’écrit des jeunes adultes les fréquentant. L’approche méthodologique sectionnée est ethnographique et participative. Au total, 21 entrevues de recherche ont été menées auprès de jeunes adultes (n=14) et d’intervenantes et d’intervenants jeunesse (n=7) en plus de 122 heures d’observation participante. Des ateliers participatifs ont été organisés avec les deux mêmes organismes afin de mobiliser les participants pour l’analyse des données. Une analyse de contenu (Gibbs, 2008) a été réalisée à l’aide du logiciel QSR NVivo sur les données collectées. Les résultats indiquent que le personnel intervenant et les jeunes adultes fréquentant Le Bercail et L’Envol devaient faire face à d’abondantes demandes d’écrit (dépliants, affiches, formulaires, lettres officielles, courriels, feuilles d’activités, etc.) faites par de nombreux sponsors de l’écrit. Cinq grandes catégories de sponsors ont émergé des analyses : 1) institutions gouvernementales et parapubliques, 2) autres organismes communautaires, 3) Le Bercail et L’Envol, 4) réseaux sociaux (famille, amis, pairs) et 5) employeurs. Tous ces sponsors communiquaient de manières différentes, utilisant des textes aux registres de langue, genres et formats variés. Le personnel intervenant jouait donc fréquemment le rôle de médiateur de l’écrit, c’est-à-dire de personne qui en aide une ou des autres à se débrouiller avec des textes (Papen & Thériault, 2016). Par ailleurs, les textes présents au Bercail et à L’Envol offraient un portrait plutôt négatif des jeunes adultes, les dépeignant comme étant « à risque » d'éprouver certains problèmes (p. ex. pratiques sexuelles non sécuritaires, intimidation et décrochage scolaire). Les données suggèrent que le personnel intervenant au Bercail et à l’Envol jouait un rôle clé dans l’éducation des jeunes adultes en situation de précarité en ce qui a trait aux textes bureaucratiques et dans le développement de leur esprit critique. RéférencesBélisle, R. (2004). Éducation non formelle et contribution à l'alphabétisme. Ethnologies, 26(1), 165-184. http://www.erudit.org/revue/ethno/2004/v26/n1/013345ar.pdfBrandt, D. and Clinton, K. (2002). Limits of the Local: Expanding Perspectives on Literacy as a Social Practice. Journal of literacy research, 34(3), 337-356. doi: 10.1207/s15548430jlr3403_4Gibbs, G. R. (2008). Analysing qualitative data. London: Sage.Papen, U., & Thériault, V. (2016). Youth workers as literacy mediators: supporting young people's learning about institutional literacy practices. Journal of Adolescent & Adult Literacy. doi: 10.1002/jaal.545

KW - Quebec

KW - young adults

KW - precarious situations

M3 - Paper

ER -

Theriault V. Rôles et effets potentiels de sponsors de l'écrit dans des organismes communautaires jeunesse. 2017. Paper presented at Colloque international de l’Équipe de recherche en littératie et inclusion, Saint-Jérôme, Québec, Canada.